Mandat de gestion locative : Conseils et astuces

Ça y est, vous êtes propriétaire, vous venez de passer chez le notaires, l’acte authentique est entre vos mains, tout s’est bien passé, il vous faut choisir un professionnel de l’immobilier pour vous occuper de votre bien fraîchement acquit.

Première erreur, ne pas comparer… Votre agent immobilier est tellement sympathique. Avec son sourire enjôleur et son bagout de vendeur il vous tend un mandat de gestion locative que vous signez sans même l’avoir lu. Mais ensuite les ennuis commencent.

Votre commercial ne gère s’occupe absolument de gérer votre bien. il est juste commissionné sur les ventes qu’il réalise. Vous vous retrouvez face à Jeannine, gestionnaire locatif depuis 30 ans. Jeannine travaille à l’ancienne, elle note tout sur son petit calepin. Mais Jeannine n’est pas réfractaire aux changements, elle vient de faire une formation professionnelle de 2 jours sur…excel.

Jeannine n’aime pas les emails, elle préfère tout gérer par téléphone. Du coup elle a beaucoup d’appels et comme elle gère seule le portefeuille de l’agence elle a décidé qu’elle ne répondrait au téléphone qu’entre 9h et 12h. Elle peut donc gérer 5 ou 6 appels pendant la matinée…mais Jeannine à 500 clients. Comme les gens attendent 2 semaines avant de pouvoir contacter Jeannine, ils sont passablement énervés quand ils arrivent à l’avoir. Du coup Jeannine est un peu tendue et lorsque vous arrivez enfin à l’avoir pour demander ou en est la location de votre bien…elle vous répond un « c’est en cours » d’un ton sec.

Vous commencez à regretter d’avoir signé votre mandat de gestion. Au bout de mois la coupe est pleine. Vous voulez partir. Vous appeler l’agence, Jeannine n’est bien sur pas disponible. Vous demandez à parler à votre commercial mais celui ci est étrangement devenu injoignable. Personne ne l’a vu depuis des semaines. Furieux au 10ème appels téléphoniques vous demandez à parler à un responsable. Monsieur Dupont vous prend en ligne. Il est le directeur de l’agence. Vous lui expliquez la situation et les raisons de votre mécontentement en espérant pouvoir trouver un arrangement mais calmement il vous explique que vous vous êtes engagé sur une période de 2 année. Vous prenez alors conscience que vous allez devoir composer avec Jeannine pendant deux longues années…

3 mois se passent dans la douleur, un locataire à enfin été trouvé et vous recevez votre premier compte rendu de gestion et la deuxième effet Kiss Kool. La location vous est facturé 1 mois plein de loyer, les honoraires de gestion sont de 8% + 3.5% d’assurance loyer impayé et vous vous rendez compte que vous avez de mystérieux « frais de bureaux » facturé 5€ de façon forfaitaire.

La collaboration va être longue, douloureuse et, vous en prenez conscience…coûteuse.

Pour éviter ce genre de mésaventure quelques conseils s’imposent :

  1. Lisez votre mandat de gestion. C’est peut être idiot comme conseil mais la confiance que vous avez dans le commercial qui gère votre dossier ou simplement la flemme peut vous rendre négligent à ce sujet. On lit TOUJOURS un contrat que l’on signe. Il vous engage vous et votre prestataire.
  2. Vérifiez les prestations incluses dans votre mandat de gestion. La liste des tache que l’administrateur de biens devra réaliser doit y être listé de façon précise.
  3. Regardez attentivement les frais de gestion locative, notamment ce qui n’est pas inclus dans votre « forfait ». Faites bien attention aussi aux frais différé (récapitulatif annuel pour déclaration fiscale, suivi des travaux, frais de résiliation…)
  4. Regardez les frais des prestations complémentaires. Ceux ci peuvent représenter une part importante de vos coûts de gestion. Frais de relocation, d’état des lieux, de rédaction d’acte, d’assurance loyers impayés sont autant de postes qu’il faut examiner avec soin.

Bref si vous ne voulez pas vous retrouvez bloqué avec Jeannine soyez vigilent. Et pour vous aider à l’être…passez donc par notre comparateur de tarifs de gestion locative!

gestionlocative.org